le-groupement-22-des-chantiers-de-la-jeunesse

Le groupement 22 des chantiers de la jeunesse 1940-1944 de Laurent Battut

Après la défaite de juin 1940, le général de La Porte du Theil est chargé d'assurer l'encadrement des milliers de jeunes français toujours mobilisés, mais qui sont laissés pour comptes, sans directives ni espoirs.

Fin août 1940, 2500 de ces garçons de la débâcle sont envoyés dans la région de Messeix, aux confins de l'Auvergne et du Limousin, pour un "stage" de quelques mois dans la nature. Le groupement 22 des Chantiers de la Jeunesse est né. Son histoire, qui commence par une mutinerie, s'achèvera dans un climat de guerre civile latente en 1943-1944.

Après Messeix, certains deviendront otages à Tulle, ouvriers en Allemagne, résistants, soldats de l'armée de Libération ou simplement "jeunes de France" effectuant leur service national obligatoire en attendant des jours meilleurs.

C'est un très beau livre pour une époque difficile pour tous les français, mais peut-être encore plus pour ces jeunes de vingt ans. Il est très largement étoffé de photos d'époque et très bien référencé en termes de sources d'archives.