Trafalgar

Le coup de Trafalgar, vous connaissez ? L'expression peut-être ? Trafalgar à Londres ? Oui, la grande défaite maritime de Napoléon 1er qui vit la mort d'un grand marin, l'amiral Nelson. Mais pas que ...........

Dix-huit vaisseaux français sont présents avec 15 000 hommes : le bilan final est lourd : près de 3 500 tués ou noyés, plus de 1 100 blessés et 2 200 faits prisonniers expédiés dans les pontons de Grande-Bretagne. En comparaison, les pertes britanniques ne sont que de 449 tués et 1 214 blessés.

L'amiral Remi Monaque nous raconte cette terrible bataille en s'appuyant sur de nombreux documents et témoignages inédits, dûment référencés en fin d'ouvrage.

Au-delà des faits de guerre et d'histoire, ce livre parle des êtres humains qui y étaient.

En exemple, je citerais le chapitre sur les médecins et leur dévouement, comme Fournier, chirurgien major du Pluton, blessé à la poitrine par des éclats de bois qui continua ses soins jusqu'à en prendre connaissance, Théodore Saint-Hilaire, chirurgien major de l'Achille, qui, absorbé par les soins aux blessés, ne s'était pas rendu compte que le bateau était en feu et ne sachant pas nager, se jeta à l'eau et fut aidé par les marins jusqu'à l'arrivée des chaloupes anglaises ou encore Jean-Baptiste Lassere, chirurgien major à bord du Berwick qui quitta le bateau avec les dix derniers blessés quelques instants avant qu'il ne coule.

Un livre a lire et relire.